Non classé

Entre ciel et Lou de lorraine Fouchet

Entre ciel et Lou de lorraine Fouchet, aux Éditions Héloïse d’Ormesson

Quatrième de couverture :

Jo vient de perdre l’amour de sa vie, son souffle, son rire et son appétit : Lou. Il est désormais seul sur l’île de Groix, leur île, celle qu’il a choisie et qu’elle a épousée en même temps que lui. Lors de ses funérailles, entouré de ses enfants, Cyrian et Sarah, avec qui il nourrit des rapports distendus, le notaire lit le testament. Jusqu’à cette annonce fracassante : Jo l’a trahie. Stupeur ! Ce dernier comprend que Lou, mère dévouée et épouse amoureuse, n’a pas dit son dernier mot et lui lance un ultime défi. Son « piroche » aura deux mois pour renouer avec Cyrian et Sarah, et surtout, les rendre heureux. Mais entre une belle-fille acariâtre et jalouse, un fils sur la défensive, une petite-fille en mal de père et une fille cabossée par l’amour, Jo a du pain sur la planche… Haut les cœurs ! Chaque famille a son lot de secrets, de colères tues et de sourires entendus. Lou, Jo et leurs enfants ne dérogent pas à la règle. Mais est-il jamais trop tard pour se retrouver et rattraper le temps perdu ?
Avec Entre ciel et Lou on rit, on pleure, on s’engueule, et surtout, on s’aime !

Mon opinion :

C’est la première fois que je lis un livre écrit de cette manière, tous les personnages prennent la narration et le résultat est absolument fabuleux, époustouflant, émouvant. Un véritable coup de cœur pour cette histoire d’une famille qui explose suite au décès de Lou qui était le pilier de cette tribu. Dès les premières pages, vous êtes happés par la déclaration d’amour de Jo sur fond d’enterrement. Un bouleversant témoignage d’amour de celui qui reste. Je me suis beaucoup retrouvé dans les liens fusionnels qu’à Lou avec ses enfants et les absences professionnels de Jo, son mari. J’ai été émue par cette petite Pomme, qui continue de parler à sa grand-mère. C’est un livre que je vais offrir à ma maman tellement il m’a touché. Du coup, j’ai acheté un deuxième roman de cette auteure. Merci à ma communauté Instagram, c’est grâce à elle que j’ai découvert ce petit bijou.

Citation :

– p12. J’ai toujours un pull posé sur les épaules, c’est ma marque de fabrique. Nos copains m’ont promis que si je meurs avant eu, ils viendront tous à mon enterrement avec un Joseph sur les épaules.

– p 154. Tu as regardé mon pull rayé. Tu m’as demandé si j’en portais toujours, si c’était une tradition de mon île. Je t’ai caché que le soir où le bateau de mon père est revenu sans lui, j’ai mis son gros pull sur mes épaules, ça m’a réchauffé pour la vie que j’allais affronter seul… Alors on s’est promenés dans la nuit, on a marché sans but en entrechoquant nos enfances. Tu as frissonné. J’ai enlevé mon pull pour le poser sur tes épaules. Je me suis mis à nu. Je n’avais plus froid, ton regard me dégelait enfin.

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s