Non classé

Les règles d’usage, de Joyce Maynard

Les règles d’usage, de Joyce Maynard aux Éditions 10/18.

Quatrième de couverture :

Wendy, treize ans, vit à Brooklyn. Le 11 septembre 2001, son monde est complètement chamboulé : sa mère part travailler et ne revient pas. L’espoir s’amenuise jour après jour et, à mesure que les affichettes DISPARUE se décollent, fait place à la sidération. Le lecteur suit la lente et terrible prise de conscience de Wendy et de sa famille, ainsi que leurs tentatives pour continuer à vivre.
Le chemin de la jeune fille la mène bientôt en Californie chez son père biologique qu’elle connaît à peine – et idéalise. Son beau-père et son petit frère la laissent partir le cœur lourd, mais avec l’espoir que cette expérience lui sera salutaire. Assaillie par les souvenirs, Wendy est tiraillée entre cette vie inédite et son foyer new-yorkais qui lui manque. Elle délaisse les bancs de son nouveau collège et, chaque matin, part à la découverte de ce qui l’entoure, faisant d’étonnantes rencontres : une adolescente tout juste devenue mère, un libraire clairvoyant et son fils autiste, un jeune à la marge qui recherche son grand frère à travers tout le pays.

Mon opinion :

J’attendais cette lecture avec impatience, aux vues des commentaires que j’avais lus sur Instagram. L’histoire de Wendy est touchante, je me suis attachée à elle, j’ai partagé sa douleur. Je rejoins l’auteur, sur les règles en matière de deuil, comment doit-on faire, combien de temps est-il permis de pleurer, a-t-on encore le droit de rire, au bout de combien de temps la douleur s’estompe, quelles sont les règles, beaucoup Lire la suite « Les règles d’usage, de Joyce Maynard »

Non classé

Parlons de votre budget livre mensuel !

Parlons de votre budget livre mensuel !

Et vous, quel est votre budget mensuel pour l’achat de vos livres ?

Nous allons parler d’argent dans notre petit billet du mercredi.

J’ai une passion pour la lecture, à raison de 7 à 8 livres par mois, vous imaginez ma bibliothèque, et surtout le budget que cela représente. Je prends toujours un bouquin dans mon sac quand je vais au boulot ou à un rendez-vous médical.

Je ne suis pas la reine du shopping, la mode ! J’avoue, je m’en contre-fous. Je ne fume plus, je ne bois pas, mais j’écris et je lis. Mes vices, Lire la suite « Parlons de votre budget livre mensuel ! »

Non classé

En voiture Simone, d’Aurélie Valognes

En voiture Simone, d’Aurélie Valognes aux Éditions Michel LAFON et Le livre de poche.

Quatrième de couverture :

Pour une comédie familiale irrésistible, il vous faut : un père, despotique et égocentrique, Jacques. Une mère, en rébellion après quarante ans de mariage, Martine. Leurs fils, Matthieu, éternel adolescent mais bientôt papa de trois enfants ; Nicolas, chef cuisinier le jour et castrateur tout le temps ; Alexandre, rêveur mou du genou. Et… trois belles-filles délicieusement insupportables ! Stéphanie, mère poule angoissée ; Laura, végétarienne angoissante ; Jeanne, nouvelle pièce rapportée, féministe et déboussolée, dont l’arrivée va déstabiliser l’équilibre de la tribu.
Mettez tout le monde dans une grande maison en Bretagne. Ajoutez-y Antoinette, une grand-mère d’une sagesse à faire pâlir le dalaï-lama, et un chien qui s’incruste. Mélangez, laissez mijoter… et savourez !

Mon opinion :

Quel réveillon ! Si l’envie d’une satire familiale désopilante vous tente. Aurélie Valognes nous raconte l’histoire de Jacques et Martine et les rapports compliqués qu’ils entretiennent avec leurs 3 fils et leurs 3 belles-filles. J’ai retrouvé toutes mes expressions favorites à chaque début de chapitre (les chiens ne font pas des chats, tourne sept fois ta langue, c’est dans les vieux pots, chercher midi à 14 h et j’en passe). Une très belle histoire de famille, dans un cadre breton, puisque l’action se déroule Lire la suite « En voiture Simone, d’Aurélie Valognes »

Non classé

Désolée, je suis attendue, d’Agnès Martin-Lugand

Désolée, je suis attendue, d’Agnès Martin-Lugand aux Éditions Michel LAFON et Pocket.

Quatrième de couverture :

Yaël ne vit que pour son travail. Brillante interprète pour une agence de renom, elle enchaîne les réunions et les dîners d’affaires sans jamais se laisser le temps de respirer. Les vacances, très peu pour elle, l’adrénaline est son moteur. Juchée sur ses éternels escarpins, elle est crainte de ses collègues, et ne voit quasiment jamais sa famille et ses amis qui s’inquiètent de son attitude. Peu lui importe les reproches qu’on lui adresse, elle a simplement l’impression d’avoir fait un autre choix, animée d’une volonté farouche de réussir.
Mais le monde qu’elle s’est créé pourrait vaciller face aux fantômes du passé.

Mon opinion :

Dès les premières pages, je suis intriguée de savoir ce qui s’est passé dans la vie de Yaël pour qu’elle se comporte ainsi. Elle ne pense qu’à son boulot, elle ne prend pas de vacances, elle souffre de troubles alimentaires, elle se coupe de sa famille et de ses amis. Qu’est-ce qui ne va pas chez elle ? Un sentiment qui dérange me saisit, je sais qu’il est arrivé quelque chose, mais on attend à chaque page de découvrir de quoi il s’agit. Je m’attache à Yaël et à sa souffrance, et, lorsque sa blessure se fait enfin connaître, Lire la suite « Désolée, je suis attendue, d’Agnès Martin-Lugand »

Non classé

Retour sur six mois de lecture…

Le bilan lecture de mon premier semestre…

Un petit retour sur mes lectures de ces six derniers mois, ça vous tente ?

Au bilan, 38 livres de lus, et juin n’est pas fini. Seulement, je sais que je vais être ralenti dans mes lectures pour cause de déménagement d’ici la fin du mois.

Je vais avoir la chance d’habiter Lyon et de découvrir cette belle région, elle est aussi prometteuse d’un nouvel avenir professionnel pour moi, donc que des bonnes choses en perspective sauf pour mes lectures et pour mon prochain roman. En effet pour ceux qui ont suivis mes derniers petits billets du mercredi, en septembre j’entame une reconversion pour devenir tapissière d’ameublement en siège, cette formation va durer 10 mois. J’avoue, je stresse d’avance de ne pas avoir le temps de lire et d’écrire. Comme me dit ma fille, maman tu écriras le soir au lieu de regarder la télévision, elle n’a pas tort !

Revenons à ce bilan, j’ai lu des valeurs sûres comme Françoise Bourdin, Virginie Grimaldi, Diane Chamberlain, Angélique Barbérat ou Fannie Flagg. Et puis, il y a ces petites pépites que j’ai découvertes grâce à la communauté Lire la suite « Retour sur six mois de lecture… »

Non classé

Elle voulait juste marcher tout droit, de Sarah Barukh

Elle voulait juste marcher tout droit, de Sarah Barukh aux Éditions Albin Michel/Livre de poche.

Quatrième de couverture

1946. La guerre est finie depuis quelques mois lorsqu’Alice, huit ans, rencontre pour la première fois sa mère. Après des années à vivre cachée dans une ferme auprès de sa nourrice, la petite fille doit tout quitter pour suivre cette femme dont elle ne sait rien et qui lui fait peur, avec son tatouage énigmatique sur le bras.
C’est le début d’un long voyage : de Paris à New York, Alice va découvrir le secret de sa propre histoire, et quitter à jamais l’enfance.
Comment trouver son chemin dans un monde dévasté par la guerre ? Avec une sensibilité infinie, Sarah Barukh exprime les sentiments et les émotions d’une enfant prise dans la tourmente de l’Histoire.

Mon opinion :

Attention, un roman déstabilisant, bouleversant, mais tellement réussi. Sarah Barukh nous fait découvrir l’envers du décor sur ces enfants qui ont été confiés pendant la guerre pour leur sécurité à des nourrices. Le point de vue de cette période et du retour des survivants par une enfant est absolument surprenant. Après 7 ans d’absence, Alice se retrouve confrontée à une inconnue qu’on lui présente comme étant sa mère. Elle entre dans une vie de non-dit et de questionnement permanent et jamais personne Lire la suite « Elle voulait juste marcher tout droit, de Sarah Barukh »

Non classé

La petite boulangerie du bout du monde, de Jenny Colgan

La petite boulangerie du bout du monde, de Jenny Colgan aux Éditions Prisma/Pocket.

Quatrième de couverture :

Quand son mariage et sa petite entreprise font naufrage, Polly quitte Plymouth et trouve refuge dans un petit port tranquille d’une île des Cornouailles. Quoi de mieux qu’un village de quelques âmes battu par les vents pour réfléchir et repartir à zéro ?
Seule dans une boutique laissée à l’abandon, Polly se consacre à son plaisir favori : préparer du pain. Petit à petit, de rencontres farfelues – avec un bébé macareux blessé, un apiculteur dilettante, des marins gourmands – en petits bonheurs partagés, ce qui n’était qu’un break semble annoncer le début d’une nouvelle vie…

Mon opinion :

Un roman sympathique et attachant. Dès les premières pages, je compatis aux malheurs de Polly. Elle est accompagnée dans son histoire par des personnages loufoques, comme sa meilleure amie Kerensa, à qui j’avoue, j’ai eu envie de mettre des claques, Reuben, le milliardaire prétentieux, Chris, son ex, égoïste et égocentrique. J’ai adoré sa relation avec Neil, le macareux blessé, le besoin qu’ils ont l’un de l’autre Lire la suite « La petite boulangerie du bout du monde, de Jenny Colgan »

Non classé

Les premiers retours des lectrices…

Les premiers retours des lectrices…

Il est sorti hier, et je voulais vous faire part des premiers avis de mes lectrices-testeuses. Elles ont reçu le livre mi-mai, et c’est la boule au ventre que j’appréhendais les premières chroniques… J’en attends encore, ça va venir…

Un peu stressée, oui, on peut le dire. Je passe par le doute, l’anxiété, la peur d’avoir un avis négatif. Oui, je sais, on ne peut pas plaire à tout le monde, mais avouez que c’est légitime, c’est mon bébé que je livre en pâture aux lectrices. Je vis la main accrochée au téléphone, attendant la petite sonnerie qui m’annonce que j’ai un message.

Alors, d’abord, un énorme merci à Amélie, Carine, Orlane, Justine, Lise, Angélique, Laëtitia, et toutes les autres, je m’excuse de ne pas toutes vous citer la liste est trop longue. Merci à vous d’avoir pris le temps de lire une auteure inconnue sans a priori alors que vous êtes sollicitées par les services de presse des grandes maisons d’édition. Merci à vous, pour la rédaction de vos chroniques sur vos blogs ou vos profils Instagram, parfois même les deux. Merci pour vos messages privés d’encouragements et pour nos discussions divergentes. Merci à toutes mes lectrices d’Instagram qui m’accompagnent depuis le début.

Je le répète comme un leitmotiv, mais sans vous un auteur ne peut être reconnu.

Alors ces avis… Plutôt positifs, et mon cœur exulte de bonheur. Voici un petit pèle mêle des retours Lire la suite « Les premiers retours des lectrices… »

Non classé

L’enfant de Schindler, de Léon Leyson

L’enfant de Schindler, de Léon Leyson aux Éditions Pocket Jeunesse.

Quatrième de couverture :

Alors que tout semble perdu pour Leon Leyson, déporté à l’âge de douze ans dans un camp de concentration, un homme – un nazi – lui redonne espoir. En l’employant comme ouvrier dans son usine, Oskar Schindler fait du petit Leon le plus jeune inscrit sur sa liste. Une liste qui sera synonyme de vie pour lui mais aussi pour des centaines d’autres juifs pris dans les filets nazis.

Mon opinion :

L’histoire est intéressante, Léon nous raconte la guerre et les camps de son point de vue d’enfant devenu adulte. J’ai souvent entendu parler du ghetto de Varsovie, mais ce que l’on sait moins, c’est qu’il y en eut de nombreux autres. Dans ce livre nous explorons celui de Cracovie prévu pour 5000 personnes, et qui en contenait 15 000, avec ses horreurs et ses abominations. Nous découvrons aussi de la détention de sa famille dans le camp de Plazów, où la faim et le froid font des ravages. Léon nous narre sa relation Lire la suite « L’enfant de Schindler, de Léon Leyson »

Non classé

Ce que je n’oserai jamais te dire… de Bruno COMBES

Ce que je n’oserai jamais te dire… de Bruno COMBES, aux Éditions Michel LAFON.

Quatrième de couverture :

« Joy, veux-tu être ma femme ? »
« Oui, je le veux ! », a répondu Joy à Guillaume avec une ferveur égale à la profondeur de l’amour qu’elle lui porte.
Et pourtant, le soir même du mariage, alors que la fête bat son plein, Joy s’évanouit dans la nature.
Guillaume, d’abord fou d’inquiétude puis ravagé par le doute, se perd en conjectures. La gendarmerie n’a rien trouvé de suspect, il semble que la mariée aurait elle-même décidé de partir.
Et en effet, Joy s’est envolée pour le Brésil où elle doit faire face, à nouveau, à un odieux chantage qui menace son petit frère Paulo, dont elle a déjà sauvé la vie une fois au prix de son honneur.
Quand le prêtre qui les a unis lui dévoile la vérité, Guillaume est effondré. Car cette révélation, si elle témoigne d’un courage et d’une générosité sans pareils, remet en cause toutes ses certitudes d’amoureux passionné. Pourra-t-il pardonner à Joy de lui avoir caché ses tourments… et aura-t-il la force de lui tendre la main ?

Mon opinion :

J’ai été intriguée dès les premières pages car on a envie de savoir ce que Joy cache. La narration se fait du point de vue de Joy et de Guillaume et il est intéressant de voir ce que chacun ressent. J’adore les préliminaires que fait Bruno Combes à chaque début de chapitre. C’est une magnifique histoire d’amour qui nous montre Lire la suite « Ce que je n’oserai jamais te dire… de Bruno COMBES »