GRIMALDI Virginie·J'ai lu

Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie de Virginie GRIMALDI

Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie de Virginie Grimaldi aux Éditions Fayard.

Quatrième de couverture :

« Je ne t’aime plus. »
Il aura suffi de cinq mots pour que l’univers de Pauline bascule. Installée avec son fils de quatre ans chez ses parents, elle laisse les jours s’écouler en attendant que la douleur s’estompe. Jusqu’au jour où elle décide de reprendre sa vie en main.
Si les sentiments de Ben se sont évanouis, il suffit de les ranimer.
Chaque jour, elle va donc lui écrire un souvenir de leur histoire. Mais cette plongée dans le passé peut faire resurgir les secrets les plus enfouis.
Avec une extrême sensibilité et beaucoup d’humour, Virginie Grimaldi parvient à faire revivre des instantanés de vie et d’amour et nous fait passer du rire aux larmes. Une histoire universelle.

Les ++++++ :

— Les chapitres sont très courts, il y a une alternance entre son présent et ses souvenirs. J’ai beaucoup ri devant les situations racontées, la narration est très fluide. On s’attache dès les premières pages à tous les personnages, même l’agaçante Colombe. J’ai aimé le clin d’œil de Virginie Grimaldi à ses anciens comparses de « Tu comprendras quand tu seras plus grande ». J’ai été surprise et retournée par les 100 dernières pages qui dévoilent les blessures de Pauline et de Ben, je ne m’attendais pas à de telles révélations. Je les ai soutenus dans cette épreuve.

Les —————— :

— Aucun point négatif, sauf que mon éternel côté fleur bleue aurait aimé une autre fin mais « Ce n’est pas parce que ça ne finit pas comme on le veut que ça finit mal ».

Conclusion :

Attention, lectrices, ce roman est addictif, je n’arrivais plus à le lâcher. Ce livre est un petit trésor d’amour. J’avais bien aimé « Le premier jour du reste de ta vie », la fin de « Tu comprendras quand tu seras plus grande » m’avait beaucoup déçu. Mais ce bouquin est un réel coup de cœur, cela faisait longtemps qu’un livre ne m’avait mis dans un tel état d’excitation de joie, de larmes, il vous prend aux tripes. Merci à Virginie Grimaldi de nous offrir d’aussi belles histoires.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s