Non classé

L’Excessive, d’Alexandra Lapierre

L’Excessive, d’Alexandra Lapierre aux Éditions Plon et Pocket.

Quatrième de couverture :

Libertine, adultère et bigame, l’histoire vraie d’une grande séductrice.
Libre et déterminée, intelligente et spirituelle, Elizabeth Chudleigh traversa le XVIIIe siècle en laissant derrière elle un parfum de scandale. Issue de la petite noblesse, elle devint la protégée du roi d’Angleterre, l’amie de Casanova et de l’impératrice Catherine II de Russie, avant d’essuyer des défaites dont aucune femme n’aurait pu se relever. Mais elle sut transformer ses naufrages en triomphes.
Elle aima la vie, le pouvoir et les hommes avec passion. Ils l’aimèrent à la folie.

Mon opinion :

L’histoire de la roturière Elizabeth Chudleigh, elle voulait tout et monter très haut. Le destin lui sourit en permanence, elle se relève à chaque fois que l’on essaie de l’abattre. Elle a un bon fond, elle est généreuse, montre beaucoup de bonté, n’est pas rancunière. Elle a su se faire une place auprès des puissants. Le livre se laisse lire mais il ne m’a pas passionné plus que ça.

Citation :

P 21 : Quant au reste, pour sa propre édification, miss Chudleigh ne formulait qu’une devise qui se composait de trois adjectifs. Ce mot d’ordre, elle l’avait brodé à quinze ans sur tous ses mouchoirs : Court, drôle et saisissant.

P 244 : Je jure devant Dieu, qui connaît tous les cœurs, que je n’ai jamais cessé d’être sincère. Et que je ne suis pas coupable.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s