Non classé

Les indésirables de Diane Ducret

Les indésirables de Diane Ducret, aux Éditions Flammarion/J’ai Lu.

Quatrième de couverture :

Un cabaret dans un camp au milieu des Pyrénées, au début de la Seconde Guerre mondiale. Deux amies, l’une aryenne, l’autre juive, qui chantent l’amour et la liberté en allemand, en yiddish, en français … cela semble inventé ! C’est pourtant bien réel. Eva et Lise font partie des milliers de femmes « indésirables » internées par l’État français. Leur pacte secret les lie à Suzanne « la goulue », Ernesto l’Espagnol ou encore au commandant Davergne. À Gurs, l’ombre de la guerre plane au-dessus des montagnes, le temps est compté. Il faut aimer, chanter, danser plus fort, pour rire au nez de la barbarie.

Mon opinion :

L’histoire parle des Femmes de mai ou les indésirables. C’est une partie de notre histoire que je ne connaissais pas. Le 15 mai 1940, le gouvernement français a fait interner au Vél d’Hiv de nombreuses femmes sans enfants, après un enfer dans le Vél d’Hiv, il les transfère dans le camp de Gurs dans les Pyrénées : ce sont des allemandes, des juives, des femmes mariées à l’ennemie. On y retrouve notamment Lire la suite « Les indésirables de Diane Ducret »

J'ai lu

On se retrouvera de Madeleine Goldstein

On se retrouvera de Madeleine Goldstein, aux Éditions Archipoche

Quatrième de couverture :

Trois mois de détention dans les geôles de Fresnes, trois jours de convoi de Drancy à Auschwitz dans le même wagon à bestiaux, trois secondes pour s’étreindre : « On se retrouvera… ». Jacques et Madeleine Goldstein n’ont pas vingt-cinq ans, le 1er mai 1944, lorsqu’ils sont séparés sur la rampe de Birkenau. Piégés par la Gestapo pour faits de Résistance, ils sont coupables, aux yeux de l’Allemagne nazie, d’un délit inexpiable : être nés juifs. S’ils doivent un jour se retrouver, ce sera dans l’autre monde… Mais parce qu’ils s’aiment, et parce qu’une petite fille de quatre ans les attend à Lyon, cachée par une nourrice, Jacques et Madeleine vont tenir. Au nom de tous les autres, ils s’extrairont de la machine de mort et d’humiliation. Pour se retrouver, après douze mois en enfer. Broyés, mais vivants. Ce livre est le récit de la jeunesse, du combat, de l’épreuve et des extraordinaires retrouvailles de deux « gamins de Paris » que rien ne destinait à défier l’innommable.

Mon opinion :

On dit souvent qu’il y a un temps pour tout. Ce livre j’ai commencé à le lire il y 2 ans, et à la page 81, j’avais laissé tomber ma lecture car je n’arrivais pas à entrer dans l’histoire. Mais je me fais toujours un devoir de lire les livres que j’achète, il avait donc réintégré ma PAL. Et j’ai bien fait, Lire la suite « On se retrouvera de Madeleine Goldstein »

J'ai lu·JULLIAND Anne-Dauphine

Deux petits pas sur le sable mouillé d’Anne-Dauphine JULLIAND

Deux petits pas sur le sable mouillé d’Anne-Dauphine JULLIAND aux Éditions des Arènes.

Quatrième de couverture :

L’histoire commence sur une plage, quand Anne-Dauphine remarque que sa petite fille marche d’un pas un peu hésitant, son pied pointant vers l’extérieur.
Après une série d’examens, les médecins découvrent que Thaïs est atteinte d’une maladie génétique orpheline. Elle vient de fêter ses deux ans et il ne lui reste plus que quelques mois à vivre. Alors l’auteur fait une promesse à sa fille : « Tu vas avoir une belle vie. Pas une vie comme les autres petites filles, mais une vie dont tu pourras être fière. Et où tu ne manqueras jamais d’amour ».
Ce livre raconte l’histoire de cette promesse et la beauté de cet amour. Tout ce qu’un couple, une famille, des amis, une nounou sont capables de mobiliser et de donner. Il faut ajouter de la vie aux jours, lorsqu’on ne peut plus ajouter de jours à la vie.

Mon opinion :

Qui ne connaît pas l’histoire de la jolie petite Thaïs. Le courage d’Anne-Dauphine et de son mari qui accompagne Thaïs tout au long de son calvaire est un moment Lire la suite « Deux petits pas sur le sable mouillé d’Anne-Dauphine JULLIAND »