Le mot FIN...

Le mot FIN, trois lettres qui remuent…

Je viens de taper le mot FIN de « Ta nouvelle vie commence ici », un vide s’empare de moi, que vais-je faire ? Inventer une autre histoire : mon cerveau déborde d’idées, tellement que le soir venu, je n’arrive pas à le mettre sur OFF.

Finir mon livre, c’est le laisser vivre maintenant, c’est le vide comme lorsqu’on accouche de son enfant que l’on a attendu pendant 9 mois.

Je le laisse de côté une semaine, histoire de laisser retomber le lien entre lui et moi. Et puis, je commence la première lecture/correction. Aïe ! Dès les premières pages l’envie de le réécrire, beaucoup de ratures, de changements et au fil des pages, l’histoire et les mots prennent leurs place, les ratures se font moindre et là encore, j’arrive à la fin.

Moment de pression, je le donne à ma lectrice fétiche, elle va prendre connaissance de mon bébé, me dire si elle a ressenti l’émotion et l’amour que j’y ai mis, elle va valider mes choix de correction, instant de tract qui dure quelques jours…

Et puis, la voilà qui revient, sourire aux lèvres, les premiers mots me touchent, elle a pleuré, elle a ressenti l’émotion, l’histoire l’a touché, du coup l’émotion est pour moi, j’aime ce moment où le lecteur vibre pour mes personnages, mission réussie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s