Non classé

Il est grand temps de rallumer les étoiles de Virginie Grimaldi

Il est grand temps de rallumer les étoiles de Virginie Grimaldi aux Éditions Fayard.

Synopsis :

Anna, 37 ans, croule sous le travail et les relances des huissiers. Ses filles, elle ne fait que les croiser au petit déjeuner. Sa vie défile, et elle l’observe depuis la bulle dans laquelle elle s’est enfermée. A 17 ans, Chloé a des rêves plein la tête mais a choisi d’y renoncer pour aider sa mère. Elle cherche de l’affection auprès des garçons, mais cela ne dure jamais. Comme le carrosse de Cendrillon, ils se transforment après l’amour. Lily, du haut de ses 12 ans, n’aime pas trop les gens. Elle préfère son rat, à qui elle a donné le nom de son père, parce qu’il a quitté le navire. Le jour où elle apprend que ses filles vont mal, Anna prend une décision folle : elle les embarque pour un périple en camping-car, direction la Scandinavie. Si on ne peut revenir en arrière, on peut choisir un autre chemin. Anna, Chloé, Lily. Trois femmes, trois générations, trois voix qui se répondent. Une merveille d’humour, d’amour et d’humanité.

Mon opinion :

J’avais hâte de le lire car je n’en ai entendu que du bien sur la communauté Instagram. J’adore la couverture du livre.

Virginie Grimaldi nous embarque dans un road trip à travers les pays scandinaves en compagnie d’Anna, Chloé et Lily. Anna vient de perdre son travail et s’aperçoit que ses filles ne vont pas bien. Elle décide d’embarquer tout son petit monde pour un périple en camping-car. Nous retrouvons avec plaisir dans cette communauté, nos deux héros Marine et Greg de son livre « Tu comprendras quand tu seras plus grande », Julien, père célibataire, Diego et Edgar un couple de petits vieux bien sympathique et Françoise et François et leurs enfants.

Virginie Grimaldi nous réserve bien des surprises et des rebondissements tout au long de l’histoire mais où va-t-elle cherché tout ça !

Le livre aborde tellement de sujets, le surendettement, la violence conjugale, le handicap, la vieillesse, mais surtout le douloureux sentiment de laisser ses enfants grandir et quitter le nid.

J’ai adoré l’humour décalé de Lily et sa réparti, Chloé est plus dans la phase rebelle de fin d’adolescence.

Je n’ai pas eu malheureusement le coup de cœur que j’attendais, mais j’ai passé un agréable moment avec ce livre, c’est une très belle histoire.

Une question à l’auteure : A quand une suite avec un retour au Tamaris ?

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s