Non classé

Dimanche 19 août 2018

Dimanche 19 août 2018.

7h30, il est temps pour nous de quitter notre location de Plouha, les vacances sont finies. 1200 € pour 15 jours de bonheur en Bretagne, c’est cher payé pour rentrer chez soi. D’habitude c’est le cœur gros que je fais les bagages et que j’appréhende le retour mais pas aujourd’hui, c’est différent.

C’est différent parce que je sais que c’est la dernière fois que je fais les valises des vacances, depuis trois ans que nous tergiversons quant à notre éventuel retour en terre bretonne, nous avons enfin pris la décision et l’été 2019 sera celui de notre retour chez nous.

Je m’appelle Véronique, j’ai 48 ans, je suis née à PABU (ça ne s’invente pas) dans les Côtes d’Armor. J’ai quitté ma Bretagne en 1991 pour suivre mon âme sœur, mon meilleur ami, l’amour de ma vie, Gilles. Avec lui, j’ai voyagé à travers la France, il est militaire. Nous avons résidé à Bourges, Metz, Saint Dizier, Senlis, de nouveau Saint Dizier, Avignon et enfin Lyon. Nos enfants sont nés au gré de ces mutations, Matthieu 21 ans à Metz, Sarah 20 ans à Bar le Duc et Guillaume 12 ans à Senlis. J’en suis à 18 déménagements et le 19ème sera celui pour rentrer chez moi.

Chez moi, cet endroit où vous savez que c’est là votre place, pour Gilles et moi, cet endroit s’appelle Saint Quay Portrieux, petite station balnéaire où l’on s’est rencontré en 1981, j’avais 11 ans et lui 14 ans.

Cela fait 25 ans que nous vivons en marge de nos familles et que nous ne les voyons qu’une à deux fois l’an, pour tisser des liens ce n’est pas évident.

J’ai arrêté de travailler en 1997 pour m’occuper de Matthieu, en tant que femme de militaire, il m’a toujours été difficile de trouver du travail car les employeurs constataient que je ne restais jamais plus de 4 ans au même endroit. J’ai été assistante maternelle pendant quelques années (ça mettait du beurre dans les épinards tout en m’occupant de mes enfants), j’ai cessé toute activité pour élever Guillaume. Pendant 17 ans, ma vie a été bien remplie entre bénévolat et voiturage des enfants. En 2013, j’ai décidé de reprendre un travail, nous sommes arrivés en août à Avignon, en septembre je commençais à bosser en tant qu’Assistante de Direction dans un EHPAD. Ça ne s’est pas très bien terminé et cela m’a poussé à faire des recherches pour une reconversion professionnelle.

Je n’ai pas eu une illumination un jour en me disant, allez on s’en va. J’en ai pris conscience progressivement depuis 2 ans, à la suite d’une lecture « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » de Raphaëlle Giordano. Je sais que l’ouvrage est assez critiqué et que l’histoire ne vole pas haut, j’en conviens. Ce qui m’a interpellé dans son livre c’est le fond, j’ai pris conscience que j’étais responsable de la vie que je vivais. Cette vie ne me plaisait plus, elle n’allait pas changer toute seule. Alors, j’ai commencé à suivre certains des conseils du livre. De son côté, Gilles n’était pas plus épanoui dans sans boulot, il subissait et s’ennuyait profondément, alors jour après jour notre nouveau projet de vie s’est dessiné comme une évidence. Il était de notre responsabilité de tout mettre en œuvre pour que ça change.

Nous avons 1 an pour préparer notre nouvelle vie, et, nous avons décidé de vous faire partager notre aventure.

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s